retour page d'accueil

Exprimez-vous ! Votre avis nous intéresse !

Choisissez parmi les thèmes proposés ci-contre celui pour lequel vous souhaitez réagir, apporter une réflexion, suivre les échanges.

Vous pouvez également être tenu-e informée des nouveaux articles ou témoignages parus sur le site, grâce au fil RSS.
- Pour en savoir plus sur ce qu’est un fil RSS, téléchargez le document ci-dessous :

Word - 38.5 ko
Qu’est-ce qu’un flux RSS ?

-> Articulation des temps

Vous pouvez déposer ci-dessous votre avis sur ce thème.

Voir les discussions

  • > Articulation des temps
    8 mars 2007, par leseure

    Les idées sont bonnes, il reste le temps de l’organisation, et la synergie des bonnes volontés (je ne suis pas sure que le terme de synergie soit juste).

    Egalités aussi à construire entre les anciens et les nouveaux arrivants. Laisser la place sans manger celle des autres, et sans se sentir envahir. Prendre le temps de se connaitre en acceptant les failles des uns et des autres. Savoir dire ce qui dérange : grande difficultée pour ceux dont l’expression est difficile. Trouver un médiateur qui rassemble plutot qui divise.

-> Construire et accompagner la mixité

Vous pouvez donner votre avis sur ce thème

-> Discrimination

Vous pouvez donner votre avis sur ce thème

Voir les discussions

-> Les femmes et le pouvoir

Vous pouvez donner votre avis sur ce thème

-> Les métiers ont-ils un sexe ?

Vous pouvez donner votre avis sur ce thème

-> Orientation

Vous aussi, donnez votre avis sur ce thème !

Voir les discussions

  • > Il faut dépasser ses a priori !
    28 novembre 2005, par M. Fayol, TOYOTA
    « Il faut que les gens cessent de croire que l’industrie automobile est un milieu sale, stressant et dangereux. Il faut cesser aussi d’en faire un secteur "réservé aux hommes". "Pour se faire, nous organisons régulièrement des visites de l’usine à destination des lycées et collèges. Cependant, l’autre jour au téléphone, un professeur me confiait :"le groupe qui va visiter est prêt ; bien sûr, je n’ai choisi que des garçons ..." .
    • >L’opération "Bravo l’industrie"
      28 novembre 2005, par Mme Wattez, Faurecia
      « Chaque année, nous participons à l’opération Bravo l’industrie en partenariat avec l’UIMM. Dans les classes de quatrième, toutes les filles ou presque veulent être secrétaire, esthéticienne ou couturière. Leurs choix sont très arrêtés. Nous leur faisons découvrir les métiers de la logistique, de la qualité, la peinture ... mais il faudrait également sensibiliser les familles qui ne conçoivent pas que leur fille s’engage dans un "métier de garçon". Les CIO commencent à évoluer mais malheureusement ils ne poussaient pas dans ce sens il y a quelques années. Il y a encore un gros travail pour faire évoluer les représentations professionnelles et améliorer les dispositifs d’orientation."
    • > On dit que chauffeur routier, c’est un métier...
      28 novembre 2005, par Un stagiaire en carrosserie à l’afpa de Calais
      « On dit que chauffeur routier, c’est un métier d’homme. C’est dur, c’est sûr mais pourquoi dit-on que c’est un métier d’homme ? Parce qu’ils sont partis à la semaine ? Avant quand c’était des gros camions d’accord mais maintenant avec la direction assistée un gosse pourrait manœuvrer un camion... »
  • > A 16 ou 17 ans on ne sait pas ce que l’on veut faire plus tard !
    28 novembre 2005, par Majorie Pannier, conductrice receveuse, transpole
    « Ce qui est dommage dans toutes ces questions, c’est qu’on nous demande à 16 ou 17 ans ce qu’on veut faire alors qu’on ne le sait pas. Moi j’ai dit secrétariat sans savoir, et une fois dans le métier j’ai compris que ça ne me plaisait pas. Aujourd’hui, si on demande à ma fille qui a cinq ans ce qu’elle veut faire plus tard, elle répond : « conductrice de bus. »
    • > en troisième on te demande de faire des voeux
      28 novembre 2005, par Une stagiaire en carrosserie à l’afpa de Calais
      « Le problème c’est qu’en troisième, on te demande de faire tes vœux. Moi j’ai demandé à me former aux métiers de l’automobile on me l’a refusé..... parce qu’à ce moment là ce n’était pas concevable. Mais maintenant j’ai vu qu’on pouvait le faire, j’ai eu l’occasion et je me suis dit : j’y vais ! Et encore, on m’a mis des bâtons dans les roues ! Mais au moins c’est possible. On essaie toujours de nous faire entrer dans des cases ! Si en troisième on proposait aux filles et aux garçons de s’essayer ne serait ce que sur trois jours, on découvrirait des métiers mieux adaptés à chacun. »

-> Sexisme au quotidien


















Cette campagne de communication de l’Education Nationale fait débat... Q’en pensez-vous ?


Fil RSS