retour page d'accueil

Des métiers d’hommes ? Des métiers de femmes ?

Depuis bon nombre d’années, les formatrices de Passeport, dans le cadre des dispositifs d’orientation professionnelle et de définition de projet ouverts à un public demandeurs d’emploi, travaillent avec le souci de donner à tous les moyens du choix et notamment tentent de faire découvrir un panel très large de métiers et de secteurs d’activités avec une approche compétences .. sachant que celles-ci n’ont pas de sexe ! Voilà qui ouvre bien des possibilités.

Un des moyens pédagogiques de la découverte des métiers techniques est la visite d’entreprises avec la rencontre de professionnel-les les exerçant et de centres de formation professionnelle. L’information recueillie sur les professions est d’autant plus marquante que les stagiaires peuvent discuter avec des hommes et des femmes au travail et s’essayer dans l’exécution de gestes nouveaux. C’est en s’autorisant de nouvelles expériences qu’émergent de nouveaux goûts et de nouvelles opportunités !

Dans cette rencontre entre les demandeur-es d’emploi et les employeur-es, tout le monde apprend et se (re)découvre. Ainsi un entrepreneur en industries graphiques est encore tout étonné mais satisfait de la candidature d’une jeune femme en préparation et pose de calicots publicitaires. Non effrayée par la polyvalence exigée, elle ne rechigne pas à manipuler, si besoin est sur le chantier, pelle, échafaudage ou nacelle, marteau, ...

JPEG - 30.6 ko
Visite Chez Carlier, découverte de la plasturgie en février 2004
JPEG - 45.2 ko
Le bâtiment avec les établissements Fontaine

A l’issue d’une des actions de définition de projet professionnel chez Passeport, nous avons interviewé quelques stagiaires et les avons invités à citer les métiers qui d’après eux, ne pourraient pas être exercés par les femmes.
Les garçons disent qu’à leur sens : « il n’y a pas de problème, on retrouve des femmes partout ». Pourtant un garçon se démarque en citant le métier de « déménageur », celui qu’il aimerait exercer : « pour les femmes c’est un métier difficile parce qu’elles ne seraient peut-être pas compétentes et si elles ont beaucoup d’enfants  »....
Du côté des filles, cette question est l’occasion pour certaines de rappeler leur étonnement durant ou à l’issue de l’action d’orientation : « je ne croyais pas voir des femmes dans le bâtiment », « Je ne pensais pas qu’il y avait des femmes en mécanique  »..
Beaucoup nous affirment qu’il n’y a pas de métier d’homme, qu’une femme peut tout faire si elle veut, si elle est capable, certaines néanmoins rajoutent - l’ont-elles remarqué ?- que cela ne veut pas dire que ce soit facile ! « elle va devoir lutter contre les préjugés ».
Gageons que cette action les a armé dans ce combat !

Imprimer l'article

 

Fil RSS