retour page d'accueil

Flandres-Lys : quelques chiffres

Le basssin emploi-formation de Flandres-Lys détient le plus faible taux de chômage dela région Nord Pas-de-Calais, mais ce taux a nettement augmenté, passant de 7,2% en 2001 à 8,2% en 2003, alors que, dans la même période, le chômage restait stable dans la région. L’analyse par domaines professionnels révèle une pénurie de main d’oeuvre dans les métiers du bâtiment, alors que les tensions de recrutement ont baissé dans l’hôtellerie-restauration. Il existe un déséquilibre entre l’offre et la demande d’emploi (nombreuses demandes dans le tertiaire de bureau, secteur peu porteur) et difficultés à recruter dans les secteurs en tension. Dans ce bassin, le taux d’activité féminine (45,9%) est supérieur à la moyenne régionale (43,8%)/ Le taux de chômage des femmes comme celui des hommes, est nettement inférieur à la moyennne régionale. L’écart entre taux de chômage masculin et féminin est de 5,4 points, à peine supérieur à la moyenne régionale (5,1 points). En 2003, le chômage féminin connait une forte hausse (+12,7%), confirmée en 2004, en lien avec les licenciements économiques dans le textile. Entre 1990 et 1999, l’activité féminine a progressé (+13,2%), à un rythme supérieur à la moyenne régionale (+10,2%). Dans les métiers tertiaires, la progression a été forte pour les femmes (+24,7%), plus encore que pour les hommes (+16,4%), chiffres nettement supérieurs aux moyennes régionales. Dans cette période, les métiers industriels n’ont pas connu de régression dans ce bassin, alors que la baisse de l’emploi industriel était importante dans la région, en particulier pour les femmes. Il s’agit donc d’un bassin où la la situation des femmes devant l’emploi s’est dégradée dans la période récente. la part des femmes dans la demande d’emploi(catégorie 1,2,3) atteint 54,5% en 2004, alors qu’elle n’est que de 48,9% en région. Le programme régional de formation développe plusieurs pistes pour améliorer la situation : répondre aux besoins d’emploi de l’hôtellerie-restauration, du secteur sanitaire et social (en particulier aide à domicile) et agro-alimentaire, favoriser la diversification des choix professionnels. Une animation territoriale sur la thématique de l’égalité des chances a pour objectif d’échanger, de mutualiser et de capitaliser les différentes démarches déjà engagées dans ce sens.
Imprimer l'article

 

Fil RSS