retour page d'accueil

Le bassin de Berck-Montreuil : quelques chiffres

Le bassin emploi-formation de Berck-Montreuil est l’un des plus étendu de la région, mais en termes d’emploi, c’est le plus petit du département. Il représente 6,9% de l’emploi salarié dans le Pas-de-Calais. Il connait une relative stabilité d’emploi, mais le nombre d’offres d’emploi est le plus faible de la région. Le taux de chômage (9,3%) est très inférieur à la moyenne régionale (12,9%). L’offre d’emploi est concentrée sur 4 secteurs : l’hôtellerie-restauration, le commerce, la santé-action sociale, et le nettoyage-sécurité représentent 60,9% des offres. C’est dans le domaine du transport, du commerce et du bâtiment que l’évolution des offres d’emploi est la plus marquée. Le taux d’activité féminine (42,8%) est un peu inférieur à la moyenne régionale (43,8%). Le taux de chômage est inférieur à la moyenne régionale, pour les hommes comme pour les femmes. L’écart entre taux de chômage féminin et masculin (5,9 points) est un peu supérieur à la moyenne régionale (5,1 points). La part des femmes dans la demande d’emploi est élevée. Entre 1990 et 1999, l’activité féminine a progressé (9,4%), à un rythme un peu inférieur à la moyenne régionale. Dans les métiers tertiaires, la progression a été nettement supérieure à la moyenne régionale pour les hommes, mais inférieure à la moyenne régionale pour les femmes. Dans les métiers industriels, la régression des emplois a été conforme à la moyenne régionale pour les femmes. Par contre, l’emploi industriel a nettement progressé pour les hommes. Dans ce bassin, le plan régional de formation engage une démarche active dans les secteurs connaissant des difficultés de recrutement : l’hôtellerie-restauration, transport-logistique, bâtiment, commerce, santé-action sociale. Il souhaite favoriser l’accès à la formation des publics les plus éloignés de l’emploi, en particulier les femmes.
Imprimer l'article

 

Fil RSS