retour page d'accueil

L’Audomarois : quelques chiffres

Le Bassin Formation-Emploi de Saint-Omer représente 10,2 % de l’emploi du département. L’Audomarois est la zone la plus industrialisée et la plus masculine du Pas-de-Calais : 53,6 % des emplois se situent dans le secteur secondaire et 68,2 % des emplois sont occupés par des hommes. La sous-activité des femmes est liée à la structure des emplois du bassin. La part des femmes dans les demandeurs d’emploi (catégories 1, 2, 3) est de 57 %, nettement supérieure à la moyenne régionale. Le territoire amorce une diversification du tissu économique qui passe par le développement du secteur tertiaire et le dynamisme des PME.
Les métiers du commerce, encore relativement sous-représentés, sont en nette progression dans la période récente. Le tertiaire de bureau progresse en effectifs, mais cette augmentation est étroitement liée aux offres d’emploi en contrats aidés ; le secteur se précarise. La santé connaît également une progression des offres. Par contre, le nettoyage-sécurité, le transport-logistique et l’hôtellerie-restauration sont en perte de vitesse.
Le taux de chômage (11,3 %) est inférieur à la moyenne régionale (12,9 %), mais la part du chômage de longue durée augmente dans la période récente.
Le taux d’activité féminine (44,7 %) est un peu supérieur à la moyenne régionale (43,8 %). Le taux de chômage des femmes dépasse la moyenne régionale, alors que celui des hommes est très inférieur à la moyenne régionale. L’écart entre les taux de chômage féminin et masculin (9,4 points) est particulièrement élevé.
Entre 1990 et 1999, la croissance des métiers tertiaires a été nettement supérieure à la moyenne régionale pour les femmes, moyenne pour les hommes. L’emploi industriel a stagné pour les hommes ; par contre il a très fortement diminué pour les femmes (- 39,6 %).
Il s’agit donc d’un bassin où les femmes rencontrent de fortes difficultés d’intégration sur le marché du travail.
Le programme régional de formation, sur la base du constat du sous-emploi et du sur-chômage des femmes, affirme l’objectif d’élargissement des choix professionnels et de formation des acteurs du bassin à la prise en compte de l’égalité des chances.

Réagissez à cette information

Imprimer l'article

 

Fil RSS