retour page d'accueil

La parité pour commencer

EGC à Hellemmes est ce qu’on appelle une petite entreprise familiale en travaux publics, tout corps d’Etat confondus, sauf électricité. Elle est née en début d’année et quand il s’est agi pour l’entrepreneur d’embaucher son premier ouvrier, il a recruté Audrey.
C’est que derrière Monsieur Caldas, Mme Caldas, chargée de la gestion, veille à la mixité et à la reconnaissance des compétences que peuvent détenir les femmes aussi dans le bâtiment !

Devant l'entreprise, l'équipe pose pour la photo

Un vrai combat pour cette employeure, « je me suis toujours battue pour l’égalité » et même une petite revanche « mes parents pensaient que pour une femme ça ne se faisait pas d’être architecte. Je suis restée avec mes envies jusque ces derniers temps au cours desquels nous avons créé cette entreprise. Aujourd’hui dans mon travail de prospection, je sens toujours un peu d’a priori... Nous montrons que les femmes peuvent fonctionner comme les hommes  ! D’ailleurs il n’a pas fallu convaincre mon mari, quand il a vu Audrey travailler. Aujourd’hui les clients et les ouvriers qui la croisent sur les chantiers s’habituent petit à petit. Ils apprécient son écoute, sa discrétion, son courage et la qualité de son travail. Nous espérons évoluer, grandir et faire bouger les mentalités .. »

Audrey cimente les joints d'une façade Audrey a rencontré son employeur lors de son stage de qualification à l’AFPA d’Hazebrouck, elle avait, lors d’une action d’orientation menée au CORIF, décidé avec beaucoup de détermination d’initier une carrière dans le bâtiment.

Imprimer l'article

 

Fil RSS