retour page d'accueil

Créer des objets .. son activité .. et pourquoi pas son emploi

Il y a encore quelques années, les femmes de la région de Fourmies Trelon étaient formées aux métiers du textile et travaillaient dans les manufactures et filatures du territoire, depuis le déclin économique de ce secteur beaucoup d’entre elles restent sans emploi.

En partenariat avec le PLIE (Plan Local d’Insertion par l’Economique) de Fourmies Trelon, l’Association ... Cité de Solre le Château veut donner à ces femmes les moyens de créer des objets et pourquoi pas leur emploi. Elle a mis sur pied des formations et des ateliers textiles de création de mobilier urbain. Ces activités sont ouvertes aux femmes demandeuses d’emploi de longue durée, souvent Rmistes, leur procurant ainsi travail, source de revenu mais aussi et surtout le plaisir de créer et la joie de savoir faire.

MF Munier, cheffe de projet, est coutumière du fait, déjà elle avait, avec l’association Arc en Ciel et le PLIE de Maubeuge, travaillé à la réalisation avec 8 femmes d’une monumentale tapisserie de Lice pour la ville de Jeumont.

Au travers de la création collective d’objets (vases, claustras, sacs, mini billards ..), il s’agit pour chacune des femmes participantes non seulement de dévoiler des talents cachés mais aussi de développer des savoir-faire multiples : la fabrication de ces objets demande de toucher aussi à la métallerie et à la menuiserie. Pour l’Association ... Cité, l’égalité des chances se joue par l’accès à la création mais aussi par la maîtrise de tâches et le partage de postes hier encore réservés aux hommes.

Ces objets sont exposés à « La Fabrique » un endroit à découvrir, une occasion pour rencontrer et échanger avec les créatrices.
Pour un premier aperçu : cliquer ici.
Pour vous rendre au centre de formation qui est aussi un centre de ressources sur les arts du bâti : 28 rue de Liessies à Solre le Château.
Nous y sommes allées et avons rencontré quelques créartices. Elles témoignent.

Marie - Hélène

Au départ je connaissais Marie - France pour avoir fait partie de son Atelier de Sculpture dans l’Association Cité en 2000, j’ai aimé sa façon de travailler, le climat familial qu’il y régnait, la créativité, tout en acquérant les techniques indispensables et la liberté de s’exprimer.
En 2002 j’ai intégré un Atelier de peinture contemporaine et en fait toujours partie. Puis en 2005 - 2006, j’ai fait une formation, avec les CEMEA de Lille, BPJEPS Loisirs Tout Public Valorisation du Patrimoine Educatif et Culturel ; j’ai eu l’opportunité d’avoir un CA dans l’Association Cité par pur choix personnel, et de pouvoir travailler avec Marie - France dans un atelier de création lié aux métiers du textile (tapisseries - latex - sisal - feutre etc...) en association avec les Ateliers Métal et Menuiserie.
Travailler, et être insérée dans ce métier, par la création m’a énormément intéressée, car elle complétait la formation que j’avais eue et valorisait le secteur textile (patrimoine culturel de la région, économie liée aux filatures...)
Faire ce que j’aime, travailler, créer, apprendre et laisser libre court à mon imagination, m’a permis de reprendre confiance en moi, d’être valorisée, reconnue dans le monde du travail, d’être quelqu’un, d’exister (car quand on est RMiste, on n’est plus personne) et d’avoir la possibilité d’évoluer dans une très bonne ambiance avec un travail individuel et collectif et surtout d’échanger nos savoir.


Lucie
Ce qui m’a poussé à venir à l’association Cité c’est que j’aime la création, comme le tissage, faire du dessin, faire un peu de tout et aussi pour apprendre de nouvelles choses comme le latex, le feutre, le tricot et on produit des sacs, des paravents, des housses et ce que j’y trouve encore dans cette association c’est qu’on fait pas toujours la même chose.

Michèle Ma vie de femme est chargée de travail, de joie, de bonheur et même de souffrance.
Je quitte le lycée à l’âge de 17 ans avec comme bagage un CAP Couture / Habillement et un CAP Arts Ménagers.
Le destin a voulu que je me retrouve en bureau comme mécanographe en agence en Douane pendant 9 ans. A mon troisième enfant j’ai dû arrêter et c’est alors comme mère au foyer que ma passion refit surface.
A la maison pendant mes temps libre, je confectionnais des vêtements, des objets miniatures, je tapissais et décorais chez moi. Ensuite, une nouvelle fois le destin a voulu que je me retrouve seule avec mes cinq garçons... C’est alors qu’il m’a fallu du courage pour avancer dans la vie, je décorais à nouveau ma nouvelle maison, pour vivre mieux, je cousais le soir très tard, les enfants plus grands j’ai voulu travailler. Je fus assistante maternelle pendant 1 an, de la vente de produits beauté, parfums, ensuite à Auchan Louvroil puis plus tard encore. Maraîchère me passionnant pour les fleurs, mais toujours à mes loisirs, créer de mes mains, inventer des vêtements avec peu d’argent, toujours l’esprit créatif, des bijoux, des objets en terre que je décorais avec passion.
Puis plus tard .. Dès que j’ai entendu parler de l’association Cité, la curiosité de voir les ateliers de plus près me passionna. Je me suis donc inscrite pour travailler dans cette association avec d’autres femmes, nous sommes formées de trois équipes, il y a le métal, la menuiserie, l’art et la création. Nous formons presque une famille, nos patrons, nos formateurs sont formidables, les journées passent très vite.
Fabriquer des meubles, confectionner des créations donner formes aux objets, aux matériaux souples que nous travaillons nous transportent dans un esprit créatif, rien n’est plus beau pour une personne qui aime travailler de ses mains et aussi le cerveau car il faut être inventif, nous sommes parfois transportés dans une imagination débordante.
Cette association est un coin de paradis pour ceux qui aiment s’extériorisés, c’est comme un peintre qui peint son œuvre, et bien nous c’est pareil, nous sommes plongés dans notre travail.
L’association a de l’or dans les mains, elle mérite de continuer sa route. La création est à la fois une façon de s’exprimer. Il est vrai qu’un rêve peut se réaliser, puisque le mien se réalise.

Imprimer l'article

 

Fil RSS