retour page d'accueil

Avancer vers la mixite et l’égalité professionnelle dans les services aux personnes

La Direction Régionale du Travail, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle multiplie ses efforts pour la mise en synergie d’acteurs professionnels sur les questions de mixité et d’égalité. Après les secteurs du Bâtiment, du Transport & Logistique, de la Métallurgie et de l’Hôtellerie Restauration, ce sont les services aux personnes et la grande distribution qui sont invités à témoigner des initiatives prises en la matière.

Les femmes sont concentrées sur un nombre de secteurs et de professions restreint par rapport à celui des hommes, et souvent peu porteurs d’emploi. Cette ségrégation est préjudiciable au développement de l’emploi des femmes ; il est donc nécessaire, si l’on souhaite avancer sur les questions d’égalité, d’ouvrir tous les secteurs professionnels à la mixité.

Dans le même temps, si les secteurs où sont concentrées les femmes (comme le secteur des services) favorisent le développement de l’emploi des femmes, ce sont aussi ceux qui ont le plus recours à l’emploi à temps partiel et par là-même sont porteurs d’inégalité entre les sexes. Il faut savoir que le temps partiel touche une femme sur trois contre moins d’un homme sur dix. La situation est si critique que les députés du Parlement Européen invitent « les Etats membres et les partenaires sociaux à faire en sorte que toutes les femmes qui souhaitent travailler à plein temps se voient proposer un tel emploi plutôt qu’un emploi précaire à temps partiel ».

D’où l’importance et l’enjeu, pour développer l’emploi des femmes, d’avancer conjointement sur la problématique de l’égalité d’accès à tous les segments du marché de l’emploi (par l’ouverture de tous à la mixité) et sur celle de l’égalité de traitement : permettre d’occuper l’emploi durable et de qualité sans distinction de sexe.

Un travail est initié en région avec les acteurs qui ont un rôle structurant des professions dans les services aux personnes afin de :

- favoriser l’accès à la VAE, la formation et la montée en qualification des femmes,

- agir pour la valorisation des métiers et emplois où les femmes sont majoritaires,

- réfléchir à des modes d’organisation du travail et de conciliation des temps (organisation des plannings, modes de déplacement ..) innovants pour lutter contre les formes précaires d’emploi et notamment le recours systématique à l’emploi à temps partiel (facteur de précarité et de pauvreté),

- introduire la mixité et la diversité de profils dans les recrutements.

Tout au long des mois à venir nous retracerons les initiatives.

Imprimer l'article

 

Fil RSS