imprimer l'article imprimer l'article

Comment agir en milieu de travail, sur la situation d’emploi et sur le parcours professionnel ?

 L’évolution des aspirations et des droits individuels, les mutations de la famille, le développement des droits politiques et économiques acquis des mouvements sociaux durant le XX° siècle portent les transformations et/ou les exigences de changement dans les rapports entre les femmes et les hommes sur ces différents domaines, sur les différentes sphères d’activités : domestique, économique, politique ...
La lutte contre les stéréotypes, le sexisme, les idées reçues et les pratiques qui enferment les individus et empêchent leur développement au nom de déterminismes biologiques ou de traditions... est un des moyens incontournables.

 Sur le plan professionnel, une piste privilégiée par les lois de 1983 et de 2001 est de faire progresser l’égalité entre les hommes et les femmes à l’intérieur des entreprises. Cette démarche repose sur la comparaison des situations des femmes et des hommes dans leurs lieux de travail et suppose implicitement que les inégalités trouvent principalement leurs origines dans l’entreprise. Les dispositifs juridiques français d’égalité professionnelle érigés ces vingt dernières années offrent des outils aux grandes entreprises privées. Certain-es, sous l’égide d’impulsions gouvernementales, essayeront de traduire ces mesures dans d’autres secteurs tels que le secteur public, le monde associatif, etc. Il n’en reste pas moins que ces mesures politiques et juridiques offrent peu de moyens d’agir sur les inégalités profondes relevant des formes plus globales d’organisation du travail, ainsi par exemple les inégalités salariales.

 Penser la réduction des inégalités sur le marché du travail force donc le regard au-delà de l’entreprise, et plus globalement sur l’organisation du travail. Les questions relatives aux places et aux modes d’insertion sur le marché du travail - qui restent spécifiques aux femmes et aux hommes en fonction des processus de socialisation différenciée - sont des questions décisives à poser en termes de politiques publiques et locales là où et quand celles-ci sont conçues et discutées. Ceci relève de ce qu’on appelle la prise en compte du genre ou encore l’approche intégrée du genre (gender mainstreaming).

Avancer sur des problématiques d’égalité professionnelle est un travail qui appartient à tout type d’acteurs. Il exige d’agir en synergie à l’échelle d’un territoire dans son entier. Aux politiques d’égalité sont étroitement imbriquées les politiques d’emploi et de formation, mais aussi les politiques familiales (qu’on pense aux effets de la prise en charge de la petite enfance), de protections sociales (maladie, vieillesse), de développement des infrastructures (les moyens de la mobilité géographique)...

Pour avancer vers l’égalité de fait, sont visées des transformations sociétales et sociales (ainsi une répartition mixte des rôles et fonctions professionnels). Ce sont celles qui sont ici mises en avant pourtant rien ne sera possible sans changement (inter)individuel.
Par ailleurs, pour dépasser la situation inégalitaire plus haut exposée, il s’agit d’agir sur la situation des femmes comme des hommes, qui sont eux aussi amenés à souffrir de l’enfermement dans des rôles sociaux normatifs et à des places assignées. Pourtant les effets qui affectent les femmes sont plus lourds socialement, aussi nous nous attachons prioritairement à leur situation, sachant que pour construire une société égalitaire, ce sont des rapports de mixité et de respect mutuel qu’il s’agit de décliner ensemble, hommes et femmes.


(c) 2005 Le site régional de l’égalité femmes hommes - réalisation Insite